S’ADAPTER AUX NOUVELLES FRÉQUENCES

S’ADAPTER AUX NOUVELLES FRÉQUENCES

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi la traversée des nouvelles vagues de fréquences planétaires me donnent l’impression de retrouver des scénarios de vie pour les revivre à nouveau, alors que j’étais persuadée d’avoir dépassé le passé pour construire un futur différent.

Que ce soit au niveau professionnel, au niveau sentimental, au niveau de mon rapport à moi-même, j’ai le sentiment de revivre les mêmes expériences, accompagnées des mêmes émotions.

La vanne des pleurs est ouverte en grand.

Les peurs me sautent dessus comme des vautours tournoyant au dessus d’une proie, prêts à descendre en flèche pour se nourrir d’un corps en survie, à l’agonie.

Plus rien n’a de sens, tout est sans dessus-dessous, ce qui était vérité hier devient mensonge aujourd’hui. Les croyances auxquelles je m’accrochais, fondent comme neige au soleil.

Je me retrouve suspendue au dessus du vide, à deux doigts de décrocher.

Alors lâcher prise ? Continuer de se cramponner ?

Serrer les dents en attendant que ça passe ? Car ça finira bien par passer, TOUT finit par passer.

     Oui, mais quand ? Cette notion de temps qui paradoxalement devient si lent et si rapide  aussi par moment. Comment s’y retrouver ?

 

 

 

Comment garder confiance en quelque chose que l’on ne contrôle plus ?

Ce quelque chose c’est bien sûr La Vie qui se déploie encore et encore, à travers chacun de nous, que nous le voulons ou pas, que nous l’acceptions ou pas, nous n’avons pas voix au chapitre.

Mon corps physique a du mal à suivre. Il a besoin de plus d’attention, de plus de soin. Des douleurs chroniques disparues, réapparaissent.

Et cette hypersensibilité qui devient de plus en plus envahissante, extrême.

Dernièrement je me suis surprise à éclater en sanglot face à un petit papillon bleu qui n’avait de cesse de tournoyer autour de moi pour se poser sur mon épaule, puis se poser à terre tout à côté où j’étais assise, restant très longtemps ainsi, agitant ses antennes, pas farouche.

Je me suis sentie en osmose avec ce papillon, si beau, si léger, si touchant. Me montrait-il des aspects de moi afin que j’arrête de me tourmenter, de me faire du mal parce que rien ne va comme j’aimerais ? Me montrait-il justement l’Être léger et joyeux que je suis que j’emprisonne sous la contrainte de ma volonté du faire ? Me montrait-il que La Vie n’est que légèreté et qu’il devient urgent de ne pas être si rigide avec elle?

Le message de Véra Ingeborg tombe à pic !

Merci à elle d’exprimer si bien les tenants et aboutissants de ce processus de remise à niveau, manifestant ce chaos apparent. C’est un chaos entre 2 réalités, l’ancienne que nous quittons et la nouvelle qui se crée au fur et à mesure de toutes les intégrations nécessaires dans le corps physique par la transformation de l’ADN, dans le corps émotionnel par la libération des vieilles mémoires.

Alors courage et patience !  

 

 

   

Marielle

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et l’UNIVERSITE NOMADE DE LA.V.S.D.LE.I.https://colibrijoyeux.wordpress.com/

Publicités

Une réflexion sur “S’ADAPTER AUX NOUVELLES FRÉQUENCES

  1. Ping: S’ADAPTER AUX NOUVELLES FRÉQUENCES ! » Que du bonheur

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s