LA NOTION DU TEMPS-LE DÉDOUBLEMENT DE L’ESPACE TEMPS

LA NOTION DU TEMPS-LE DÉDOUBLEMENT DE L’ESPACE TEMPS

Peinture de Salvador Dali 1931

 

Nous percevons le temps comme un temps continu.

Ceci repose sur le constat que la terre tourne autour du soleil en un temps donné,(2 mouvements d’espace définissent le temps) justifiant la notion de jours, de nuits se cumulant les uns derrière les autres. Ces phénomènes sont visibles et conditionnent notre observation du temps.

Cette perception de temps continu, que nous percevons tous, nous permet de vivre le même présent. Heureusement que nous avons la même perception de ce temps linéaire afin que nous puissions vivre ensemble sur une même dynamique.

Imaginez la cohue que ce serait si chaque personne vivait un temps présent différent de son voisin ? Déjà que ce n’est pas toujours simple de s’entendre sur un horaire de rendez-vous, entre celui qui arrive toujours en retard et celui qui arrive en avance.

Mettons-donc nos pendules à l’heure 🙂 …

Cette notion de temps est plus complexe qu’il n’y parait.

Selon le scientifique Jean-Pierre Garnier-Malet, entre 2 instants perceptibles, il y a un instant imperceptible appelé ouverture temporelle. Ces instants imperceptibles, on les utilise pour la majorité d’entre-nous sans le savoir. C’est ce qu’on appelle l’intuition.

 

 

 

Ce qu’il nomme « dédoublement de l’espace temps » c’est la possibilité de voir dans notre réalité du présent, un temps futur ou passé.

 

 

Pérou-Lac Titicaca- une des nombreuses portes (arches) de l’île deTaquile

 

Le médium utilise sciemment cette capacité de dédoublement du temps, lorsqu’il reçoit sous forme de flash des images d’une réalité dans le présent, provenant d’un temps passé ou d’un temps futur.

Pour autant, nous pouvons et faisons chaque jour l’expérience  « d’ouverture de porte temporelle » quand nous nous questionnons sur un choix à prendre et que « nous nous branchons » sans le savoir sur les potentiels d’un futur pour avoir une réponse.

Ce n’est pas alors un raisonnement du mental qui va aller chercher une réponse parmi des situations similaires vécues par le passé, par déduction rationnelle, mais c’est une demande dans le lâcher prise où l’émotionnel ne vient pas parasiter et interférer dans la réponse. C’est une réponse fulgurante comme si elle s’imposait d’elle-même, provenant du « dédoublement de l’espace temps ».

Nous pouvons en conscience exercer notre capacité d’aller chercher une réponse dans un futur non encore manifesté, avec l’aide de la méditation, ou en écoutant une musique enregistrée avec une fréquence spécifique (voir), ou juste avant de s’endormir (voir). Car lors de ces moments-là, les ondes cérébrales de notre cerveau passent en mode Thêta/Alpha, apportant une modification de notre attention (état de conscience modifiée), qui devient « vigilance sans attente ».

 

 

Ces moments sont propices pour percevoir « le dédoublement de l’espace temps » et recevoir une réponse concernant un futur non encore réalisé dans notre réalité du présent.

 

Dans les livres de « développement personnel » que je préfère définir comme «développement de l’Humain», on découvre «  Le pouvoir du moment présent » (Eckart Tollé) « Le miracle de l’esprit »(Joseph Murphy ) ou  « Le Secret » de la loi d’attraction (Rhonda Byrne)

Mais rien d’extraordinaire ni de miraculeux dans tout ce qui nous est révélé, comme certains « gourous »  voudraient nous faire croire pour vendre leur formation ou leurs ateliers. Ce ne sont pas des facultés réservés à des initiés.

Ces dons sont des capacités que chaque Être Humain possède,  mais qu’il utilise  sans le savoir. De ce fait, il attire le plus souvent ce qu’il ne souhaite pas dans sa vie, par ignorance et inexpérience consciente, du processus du dédoublement de l’espace temps.

Selon  Jean-Pierre Garnier-Malet, le passé est simultané à notre présent. C’est-à-dire que notre présent est la réponse de notre passé et que notre futur se construit dans notre présent.

 

Vous suivez toujours ? 😉

 

 

 

 

 

Louis De Funès, ahuri

 

Le temps n’est pas linéaire, il n’existe qu’au présent.

Le présent englobe à la fois le passé et le futur. C’est nous qui servons d’interface (par nos pensées, nos intentions, nos désirs) sur l’actualisation continuelle d’un présent.

C’est la perception que l’on se fait du temps qui manifeste le temps segmenté avec un passé, un présent et un futur.

Nous vivons dans le conditionnement que le temps a prise sur notre vision de la vie, alors que c’est le contraire. C’est parce que nous avons une perception limitée de la vie, que nous limitons aussi notre pouvoir créatif au présent.

Changer sa perception (en changeant nos croyances et nos pensées) est une condition essentielle pour pouvoir créer sans limite et conditionner aussi nos cellules à reculer considérablement le temps de leur mort, donc de notre mort physique.

Mais j’aborde un autre sujet 🙂

Je vous laisse découvrir en détail d’abord cette théorie du « dédoublement de l’espace temps » avec Jean-Pierre Garnier-Malet.

 

                                                                                   

 

 

         Marielle

 

 

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et l’UNIVERSITENOMADE DE LA.V.S.D.LE.I.https://colibrijoyeux.wordpress.com/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s