LA NOUVELLE LUNE DU 26 FEVRIER 2017

La Nouvelle Lune du 26 février 2017

nouvelle-lune

Allô Allô Mercure

Par Jacqueline Boilot, Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Cette Lunaison se fait à 8° 12 des Poissons dont le degré sabian nous dit :

« Pour distancer ses rivaux, un jockey éperonne son cheval »

Dominante : intense mobilisation de l’énergie, biologique et psychique, dans la compétition sociale.

Ces degrés sabians, je l’ai déjà dit, ont été élaborés en 1925 dans le parc de San Diego aux Etats-Unis : en Amérique alors, plus que partout ailleurs, le développement de l’individualisme rendait un culte aux images matérielles du succès : un culte qui a gagné le monde entier. Or le désir de gagner toutes sortes de « courses » engendre une libération d’énergie, contrôlée par la technique et l’habitude.

Quand on rencontre ce symbole, il indique le besoin d’atteindre rapidement un but, quel qu’il soit. Et quelle parfaite synchronicité avec notre monde socio-politique actuel, que l’image de ce jockey qui cravache sa monture pour arriver le premier !

(extrait des symboles sabians de Dane Rudhyar)

 

Une Nouvelle Lune le 26 février 2017 à  15 h  TU

(16h en France)

Ascendant Lion pour la France :

Lunaison dans l’énergie des Poissons

Un signe d’Eau, mutable, yin,

Mars rejoint Uranus

La Croix en T toujours présente,

se fait donc avec Mars/Uranus – Jupiter

sur Pluton à 19° Capricorne

Eclipse solaire annulaire Nœud Sud

C’est tout le dilemme de cette Nouvelle Lune d’Eau très mutable, sans aucune planète dans l’élément fixe.

D’un côté

Une Lunaison en Poissons conjointe à son maître Neptune

Outre Soleil et Lune, le signe contient donc Neptune son maître, Mercure en chute, Chiron et le Nœud Sud … Avec en plus l’éclipse solaire qui se fait à 8° des Poissons, la dynamique du signe est à son maximum : ça peut aller des pires délires sociaux aux sommets de compassion. A nous de ne pas nous « noyer » (un terme bien Poissons)

De l’autre

la virulence de cette Croix en T particulièrement dissonante

C’est le jour de la Nouvelle Lune que Mars rejoint Uranus.

En Bélier, Mars est un Guerrier.

En Bélier, Uranus demande d’OSER, oser changer, oser s’individualiser, oser trouver le courage de se différencier. Ce faisant, il peut devenir le maître des révolutions et, opposé à Jupiter, nous demander d’accepter de re-partir sur de nouveaux chemins d’épanouissement.

La question reste posée : Mars est un déclencheur. En Bélier, de quelle façon va-t-il appuyer  sur le détonateur ….

Il est intéressant de se souvenir que le cycle Jupiter/Uranus a commencé en juin 2010 justement à 1° Bélier !   Pendant cette période où Jupiter vient de passer rétrograde dans ce moment de pleine conscience entre eux, la question est de comprendre comment il est possible de ré-équilibrer sur le plan social une atmosphère extrêmement tendue. Je crois avoir expliquer dans un de mes clins d’œil Facebook, cette dialectique actuelle : Jupiter (la Persona) regarde Uranus, l’Eveilleur, les yeux dans les yeux, au carré de Pluton, le révélateur froid et intransigeant de nos ombres, personnelles ou collectives.

Les vernis bien luisants se fissurent. On ne peut plus se cacher derrière ; le moment est venu de déposer les masques. Qu’y a-t-il à revoir dans notre relationnel (Jupiter Balance)  pour qu’une transformation sociale, culturelle, religieuse et psychologique commence dans la société ?

Ce sont bel et bien des déséquilibres de relations entre les êtres humains auxquels nous devons nous atteler pour essayer d’atténuer peut-être des ressentis d’injustice. Et pour être fin prêts en 2020 lorsque plusieurs Grands Cycles repartiront.

Mais surtout :

La Nouvelle Lune se fait avec une éclipse annulaire de Soleil, Nœud Sud

qui suit l’éclipse lunaire Nœud Nord du 11 février.

(comme le duo d’éclipses d’avril 2014)

La Lune à son Nœud Nord, a d’abord dominé, avec des réactions vives reliées aux automatismes du passé. Il est vraisemblable que beaucoup d’entre nous, pendant ces quinze jours qui viennent de s’écouler, ont été confrontés à la résurgence de choses bien enfouies, faisant remonter de vieux fantômes, dont la prise de conscience (due à la Pleine Lune) confronte à des limitations très étouffantes pour son évolution.

La Nouvelle Lune en Poissons éclipse le Soleil.

Elle la met dans l’ombre et nous fait comprendre du même coup à quel point sa Lumière est essentielle. C’est comme un contraste qui nous donne de l’ombre pour mieux mesurer la lumière.

Il va nous falloir comprendre (pour ceux qui sont touchés) ce qui obscurcit notre vie et nous met face à des formes de dépendances qu’il va falloir répudier et que cette Nouvelle Lune va se faire un plaisir de mettre en place pour nous faire saisir une nouvelle occasion de trouver le sens sacré de notre Vie !

Retrouver son Soleil, c’est trouver la lumière en soi.

Or toute éclipse Nœud Sud met l’accent sur la libération d’images du passé, sur un karma à confronter, et donc sur l’obligation de terminer de vieilles histoires. Mais il faut d’abord accepter de se laisser « hanter » par le passé, accepter d’abandonner les vieilles casseroles qu’on traine avec soi mais qu’on a bien rangées, bien occultées, bien refoulées, car trop douloureuses,  pour pouvoir s’en libérer  et avancer vers du nouveau.

« Accepter … » c’est le mot-clé. Accepter le changement qui peut venir et qui sera forcément évolutif.

Ce qui est difficile, c’est qu’on est aussi devant des souvenirs du passé qu’il faut affronter seul, sans les repères habituels.

Quelles sont ces histoires du passé qui reviennent aujourd’hui et qui demandent de faire un travail au plus profond de soi ?

Qu’avons-nous vécu il y a 19 ans … ou 38 ans …

* lors de l’éclipse solaire du 26 février 1998 à 8° Poissons ?

* ou lors de l’éclipse solaire du 26 février 1979 à 7° Poissons ?

* ou encore lors de l’éclipse solaire du 26 février 1960 à 7° Poissons ?

A quoi avons-nous alors été confrontés de nature Poissons  (angoisse de fin de cycle, angoisse d’être une victime ou de franchir un pont difficile, mais aussi mythe du Sauveur)

Comment l’avons-nous vécu ?

Quelles leçons en avons-nous tirées ?

Sur quelles ombres devons-nous à nouveau apporter de la lumière ?

Cette Nouvelle Lune en Poissons met en évidence des schémas répétitifs qui peuvent bloquer les nouveaux projets.

L’éclipse est conjointe à Neptune dans le signe dont il est le maître. L’hypersensibilité est maximale. Avec des forces yin passives qui prédominent.

Certes, la période Poissons peut être un moment d’intense confusion, de pertes de repères, de dépendance émotionnelle, de fuites compulsives. Mais c’est aussi la possibilité de vivre quelque chose de plus ouvert, spirituellement.

De quelle manière a-t-on été reconnu dans l’enfance ?

Dans quelle situation familiale ?

Souvenirs du passé qui envahissent la mémoire actuelle et peuvent avec cette éclipse, remonter à la surface, avec des sentiments de vide.

La plupart des manuels disent que les effets d’une éclipse durent six mois … jusqu’à la prochaine. Pour moi qui suis née très précisément au moment d’une éclipse totale de Soleil et qui suis donc très marquée par le phénomène, je ne l’ai pas vérifié. Heureusement pour moi  (sauf l’année où mon anniversaire s’est fait le jour d’une éclipse totale de Soleil, en 1982, et donc à l’endroit exact où l’éclipse s’était faite au moment de ma naissance  … là, oui, j’en ai même eu pour l’année complète.

Les Nœuds Lunaires finissent bientôt de transiter cet axe Poissons / Vierge

où il nous a été demandé pour poursuivre sa croissance psychique et spirituelle, de développer le sens des réalités : se dégager des émotions contenues dans le nœud Sud pour devenir plus logique, plus organisé, dans un équilibre fondamental à retrouver pour aller plus loin.

Le Nœud Nord va bientôt passer en Lion, à la mi-mai, pour faire jaillir une création, montrer ses compétences dans un magnétisme puissant et porteur d’évolution si on sait faire taire l’orgueil du pouvoir ou de la réussite …. .

Il y avait de nombreux autres sujets à traiter pour cette NL :

– La seconde opposition exacte Uranus avec Jupiter rétro du 3 mars

– La rétro de Jupiter et celle de Vénus qui va commencer le 4 mars ….

Je les traiterai sur ma Page Facebook ; j’ai préféré insister sur cette éclipse tellement importante et drastique pour ceux qui la reçoivent sur un point important de leur thème, et ont à comprendre l’enjeu psychologique qu’elle représente pour retrouver un Chemin de lumière.

Conclusion

26  + 2+ 2017 =   8 + 2 + 1  =  11   – La Force

Ou : 26 + 2 + 2017  =  2046 =  11

La Force, c’est la maîtrise de soi. Elle nous propose de dominer les circonstances, d’exercer un pouvoir ou un ascendant. Et c’est la force intérieure qui permet de ne pas être victime des multiples situations dans lesquelles on se trouve

Cette force intérieure est plutôt paisible, pas du tout violente, ferme et courageuse, mais jamais agressive. Celui qui est maître de sa force intérieure est calme et serein. Ayant dompté ses instincts, il les laisse vivre en lui sans les subir.

Ici elle semble être plutôt la volonté dont on est capable  pour déployer les efforts nécessaires à contrôler une situation déterrée par les éclipses.

C’est donc une libération très puissante qui nous est proposée, que l’on peut envisager pour démarrer le mois de mars.

Certes cette Nouvelle Lune peut être volcanique, et elle le sera pour certains.

Mais Saturne en trigone vient structurer l’ouverture océanesque qui peut se faire par l’intermédiaire d’un Mercure certes en chute jusqu’au 13 mars, mais harmonique à Neptune et à Pluton.

Ce mois de mars peut être salvateur ou libérateur de vieux karmas.

* Sur un plan collectif, par rapport aux ombres terribles de 2000 ans d’inquisitions et de tortures liées aux pouvoirs en place ; nous allons avoir droit encore dans les mois qui viennent à quelques épisodes oubliés qui vont refaire surface  (et dans sa rétro, Jupiter va accentuer un retour de vieilles situations non réglées)

* Sur un plan plus individuel, en acceptant de vider nos vieilles valises (et là, c’est la rétro de Vénus qui jouera jusqu’à sa conjonction inférieure au Soleil du 25 mars, pour remettre en cause nos valeurs par rapport à notre vie relationnelle)

Ces deux rétrogradations simultanées sont là pour continuer le nettoyage indispensable provoqué par le passage des deux éclipses et nous aider à concrétiser un nouveau plan d’action apte à nous délester de toutes nos charges inutiles.

Si on ne change pas le passé, on peut changer de comportement et se défaire de ses propres barrages. Prise de conscience fulgurante … et lâcher-prise majeur pour un cap de conscience à dépasser.

Jacqueline Boilot, Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et l’UNIVERSITE NOMADE DE LA.V.S.D.LE.I. https://colibrijoyeux.wordpress.com/

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s