PLEINE LUNE DU 14 NOVEMBRE 2016

La Pleine Lune du 14 novembre 2016

Allô Allô Mercure

Rédigé par Jacqueline Boilot du Site : http://www.jacquelineboilot.com/  

pleine-lune

 

Cette Pleine Lune se fait dans l’axe Taureau / Scorpion à 22° 37

Pour la Lune, le degré sabian du Taureau nous dit :

« Une joaillerie remplie de pierres précieuses »

Dominante : la confirmation sociale du succès naturel.

Pour le Soleil, le degré sabian du Scorpion nous dit :

«  Un lapin se métamorphose en esprit naturel »

Dominante : Élévation des instincts animaux à un niveau plus haut. Sublimation des forces sexuelles.

Au niveau de la Lune, il est nécessaire de distinguer deux éléments importants : les pierres qui résultent d’un processus naturel d’une part, les produits finis de l’artisan d’autre part. Or pierres + travail artistique  =  prestige. Le degré symbolique nous fait penser au résultat qu’apporte l’aptitude culturelle quand elle embellit un processus naturel. C’est aussi comme une confirmation donnée par la société à ceux qui cultivent leur art à la perfection.

Quant au lapin proposé par le Soleil, un animal qui est connu pour sa progéniture surabondante, on nous donne une référence au pouvoir reproducteur, à transformer en une forme de pouvoir plus élevée et subtile …

 

 

Une Pleine Lune le 14 novembre 2016 à 13 h 53 TU

(14 h 53 en France)

ascendant 19° Poissons pour Paris

(pas forcément pour toute la France)

 

Un Soleil conjoint aux Lunes Noires en quinconce à Uranus

Une opposition Jupiter Uranus au T-Carré de Pluton

Plusieurs aspects de 108° :

Entre le Soleil et le Nœud sud

entre la Lune et Mars

entre la Lune et le Nœud Nord

entre Mercure et Chiron

entre Vénus et Uranus

entre Neptune et la lune Noire Vraie

Sur le plan mondial,

on vit un semi- sextile Saturne et Pluton

en même temps qu’un carré Jupiter Pluton

 

La Pleine Lune offre un éclairage maximum  (propice à révélations bien entendu !) d’un commencement qui a eu lieu 14 jours plus tôt à la Nouvelle Lune lors du dialogue entre le Soleil (le conscient) et la Lune (l’inconscient) … Ce moment de Pleine Lune est donc un moment où la lucidité est plus grande, où la prise de conscience peut se faire par rapport à quelque chose qui a été initié à la Nouvelle Lune.

Sur bien des sites, vous lirez que c’est une Pleine Lune exceptionnelle …. Oui, du fait qu’elle est à son périgée, elle sera plus proche de la Terre. Elle nous semblera donc un peu plus grosse et plus lumineuse forcément. Mais ça arrive bien plus souvent que ça n’est relaté sur Internet ! Celle du mois dernier, et la prochaine du 14 décembre sont aussi des « Super Lune » …. Donc des marées plus importantes probablement et sur le plan symbolique une Pleine Lune plus ressentie que d’habitude. D’ailleurs certains parmi vous, me disent qu’ils en perçoivent les effets depuis quelques jours (insomnies, nervosité, …).

Une pleine Lune qui sera d’autant plus émotionnelle (pour ceux qui ont des aspects de leur thème importants dans le 3ème décan du Taureau ou du Scorpion) qu’elle se fait à quelques heures de la commémoration des évènements tellement douloureux qui se sont passés l’an dernier en France.

 

Cet axe Taureau/Scorpion

nous donne l’occasion d’une mise au point entre ce qui est bien concret (Taureau) et un univers plus subtil, relié souvent à des connexions invisibles, un univers qui ose se remettre en question à chaque tournant de sa vie (Scorpion)

C’est donc un axe où il s’agit d’établir un équilibre entre ce qui a été acquis ou que l’on veut acquérir, d’une part, et ce qu’il convient de donner ou d’abandonner.

Positivement, la Lune de nature Eau, ici en exaltation en Taureau, est bien accueillie par la Terre qui accueille ses émotions, tant qu’elles ne se heurtent pas aux vieux démons du Scorpion.

 

Car le Soleil est conjoint aux Lunes Noires

Un Soleil en Scorpion particulièrement lucide  + des Lunes Noires qui forcent la lucidité  … ça fait beaucoup ! … Parcours initiatique qui passera par un deuil symbolique ? …Nouvelle conscience à développer ?… Ambigüité d’une souffrance de se sentir différent ? …. Fuite en avant ? … Ou refus de se montrer tel qu’on est  …  Obligation de se dépasser en allant vers Uranus qui justement est en quinconce au Soleil ?  ….

Il pourra pourtant être difficile de s’affirmer à cause de cette ambivalence tellement caractéristique de la Lune noire. Mais encore une fois, si l’on apprend à s’aimer soi-même et à aimer la vie, la métamorphose peut conduire à l’acceptation de soi tel que l’on est.

 

Vénus la planète maîtresse de la Lune vient de rentrer en Capricorne

Sur la réserve, puisque gouvernée par Saturne, elle ne forme que des aspects harmonieux pour les jours qui viennent  – clin d’œil sur Facebook du 12 novembre (1)

 

La figure centrale de cette Pleine Lune,

c’est le T-Carré sur Pluton,

à partir de l’opposition Jupiter/Uranus.

Uranus est quand même un peu loin ! Même en rétrogradant, il ne formera jamais un orbe de plus de 6° ! C’est énorme pour des planètes lentes. Et le carré Uranus/Pluton, on l’a tous supporté de 2011 à 2015 !

Il est beaucoup plus intéressant sur le plan mondial, de se projeter sur le carré Jupiter / Pluton exact pour son premier passage le 26 novembre et qui se refera 2 fois, jusqu’à la fin de l’été 2017.

Bien sûr l’aspect demande un article entier que je publierai sur Facebook, mais pour ceux qui voudraient travailler dessus, remontez à décembre 2007 lorsque la conjonction s’est faite à 29° du Sagittaire, et nous proposait de participer à cette mutation d’un monde en déconstruction. Peu après, Pluton rentrait en Capricorne, le signe de la ploutocratie. Et nous avons depuis près de dix ans, les résultats de ce monde manipulé par des gens souvent sans scrupules … Je vous laisse à vos propres réflexions.

Le départ du cycle s’est fait en Sagittaire, un monde d’idéal et d’idéaux …. Le cycle n’est pas terminé puisque le carré décroissant durera tout 2017. Nous aurons le sextile sur tout 2018, le demi-sextile sur tout 2019.

Le cycle se reformera en 2020, cette date butoir que je donne souvent. Avec un 3ème passage le 13 novembre 2020, pile 5 années après les giclées de sang qui ont inondé Paris.

 

Aujourd’hui, nous vivons ce carré décroissant, d’autant plus puissant que Jupiter est le maître de la prochaine Lunaison du 29 novembre, assez dissonante, en carré exact à Neptune et à l’axe des Nœuds Lunaires. C’est un carré qui nous permet de développer une énorme énergie en vue d’une nouvelle coopération après avoir remis en cause de vieilles valeurs et de vieux schémas dont nous avons hérité mais qui sont en inadéquation avec un besoin d’épanouissement  (tant personnel que collectif) qui s’exprime dans le respect des êtres humains et non au profit d’une perpétuelle exploitation de l’homme par l’homme..

 

Le 17 novembre, rencontre exacte de Neptune/ Nœud Sud

La conjonction est dans l’orbe depuis des mois. Cette fois, ils se croisent vraiment.

Et c’est important parce que Neptune sort de sa rétrogradation le 20 novembre ! … La conjonction va donc être encore ressentie pendant des semaines.

* Dans sa rétrogradation, Neptune est chargé de dissoudre des structures dont nous dépendons aveuglément.

* Le Poissons, douzième signe, est le signe du bilan et des choses qui se terminent.

* Le Nœud sud renvoie au passé.

Cette rencontre Neptune/Nœud Sud peut donc nous renvoyer à un idéal du passé qui pourrait se mêler à une quête d’idéal du présent. Avec de possibles désillusions dans une atmosphère un peu lourde de vieilles histoires qui peuvent resurgir de l’oubli.

 

Le 20 novembre Neptune reprend sa marche directe

et va s’exprimer comme il le fait chaque année, avec des petites bulles de Lumière à tous les niveaux collectifs. De multiples petites bulles de lumière qui représentent les morceaux cassés en nous, que la rétrogradation nous a permis de recoller.

Mais pour certains il y aura une obligation de sortir d’un état d’apesanteur et d’écarter un rideau de fumées qui nous engluent autant physiquement que psychiquement.

 

Dans la foulée, le 21 novembre,

le Soleil passe en Sagittaire,

un signe où Neptune est en exaltation

et donc tout prêt à chevaucher avec enthousiasme dans des aventures où les frontières n’existent que pour être dépassées.

 

Mercure passé en Sagittaire depuis le 12 novembre,

passe d’abord par un carré de Neptune

Mais grâce à Mars d’abord, grâce à Jupiter et à Saturne ensuite, il est efficace et saura maîtriser sa communication.

 

… et puis ce nombre impressionnant de 108° dans cette carte !

Six en tout ….  Et quelque chose à comprendre. Ce tri-décile est un aspect rare et inusité. S’il n’est pas canalisé, il peut être destructeur. Très émotionnel. Mais on peut aussi l’utiliser, sur un plan créatif. Ce qui me frappe, c’est le fait que les trois Passeurs soient concernés : le Nœud Nord avec la Lune, Chiron avec Mercure et la Lune noire avec Neptune.

C’est TRÈS fort.

Et quand on sait que le tri-décile est valorisé lorsqu’il inclut Mars, Uranus et Pluton  … deux des 6 aspects sont concernés.

Une Pleine Lune super-puissante …..  à suivre attentivement.

 

Conclusion

14 + 11 + 2016  =  5 + 2 + 9  =  16 …. La Maison Dieu.

Une tour qui porte une couronne ! Et deux enfants qui chutent sous la force de la foudre qui décapite l’édifice …

Mais chutent-ils vraiment ? … Ils ne semblent pas tomber de haut. Et toutes les petits bulles de couleur qui se promènent dans l’air ressemblent plutôt à des confettis.

Alors séisme ou bien libération ?

Cette carte fait penser à Uranus justement en relation de mise au point avec le Soleil : Uranus agit d’une manière brutale, soudaine, imprévisible. Parfois violente. Il éclate pour casser des carcans et des structures anciennes qui ont besoin de nouvelles bases.

La Maison Dieu, la Maison de Dieu, est frappée à la tête. C’est le mental qui s’ouvre pour un nouvel idéal. Comme ces enfants qui étaient enfermés et qui sont éjectés à l’extérieur.

Quand la tension est trop forte, il faut que l’orage éclate. C’est un bouleversement inévitable, on ne peut pas l’arrêter. Mais il libérera d’un grand poids pour en sortir quelque chose de neuf.

C’est bien le sens à donner à ces cycles finissants de Pluton avec Jupiter et Saturne, nos planètes sociales.  C’est difficile, oui. Trop souvent. Mais comme un bon jardinier qui prépare sa terre avant de semer à nouveau, c’est à nous d’être ouvert à toutes les opportunités qui vont se présenter et nous permettre de ré-ouvrir des chapitres de notre vie que l’on avait laissés en suspens.

Mercure, le mental est bientôt carré à Neptune. C’est lui qui donnera l’orientation. Soit rester dans une attitude de fuite, soit au contraire casser avec de vieux discours qui enfermaient dans une attitude ambivalente …. mais dans le seul but de se libérer de certaines illusions d’optique.

 

En attendant, nous voguons sur une mer agitée. Si nous nous appliquons à sentir la direction du vent, nous saurons garder le cap. Mais pour cela, il est important de s’écouter, d’écouter sa petite voix intérieure, de vivre l’instant présent, sans rien attendre. D’accepter de lâcher ce qui doit partir. Sans s’accrocher à des attentes qui risquent de nous apporter des déceptions.

Un saut à l’élastique dans le vide, parfois.

Sans oublier d’exprimer sa gratitude à l’Univers pour chaque petit moment de bonheur traversé.

Jacqueline

 

Site : http://www.jacquelineboilot.com/  

https://www.facebook.com/alloallomercure/

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et l’UNIVERSITE NOMADE DE LA.V.S.D.LE.I. https://colibrijoyeux.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s