LE MERCURE DES AMALGAMES DENTAIRES

LE MERCURE DES AMALGAMES DENTAIRES

Que celui qui n’a aucune carie donc aucun plombage, lève le doigt ?

dentition

Hé oui…il n’y a pas foule de monde !

Pour vous qui souriez de vos belles dents naturelles, vous pouvez être reconnaissant de la chance que vous avez :-).

Pour les autres, dont moi-même, vous pouvez être victimes du mercure.

La majorité des dentistes sont dans la désinformation des amalgames qu’ils posent. Ils sont aussi des victimes du mercure dans leur cabinet pour ceux qui continuent de poser des amalgames au mercure.

Quelques praticiens, mieux informés, refusent de poser ces amalgames et se protègent lorsqu’ils doivent les retirer de la bouche de leur patients.

Voir la vidéo du JT national de France3, à partir de 17mn: http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-3/19-20/jt-de-19-20-du-lundi-15-decembre-2014_767675.html

Depuis l’apparition dans les années 1800, du plombage dentaire (initialement composé de plomb), on nous fait croire que depuis sa nouvelle composition (suprétion du plomb pour un mélange d’argent, de cuivre, d’étain et de mercure), le plombage ne présente aucun danger pour la santé.

Pourtant la polémique perdure depuis de nombreuses années.

amalgame-dentaire

En 2007, en France, l’AFSSAPS, Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé,  « informe que les données recueillies ne permettent pas d’établir de relation de causalité entre la présence d’amalgames en bouche et des symptômes ou des pathologies systémiques »

Pour plus d’informations sur la sécurité des amalgames dentaires pour les patients et l’environnement, au regard des positions de la communauté scientifique, vous pouvez consulter ce site: https://www.cairn.info/revue-pratiques-et-organisation-des-soins-2009-2-page-133.htm

En 2008, un rapport de la FDA américaine, Food and Drug Administration, l’équivalent de l’agence française AFSSAP, informe que le mercure des amalgames dentaires « peut avoir des effets neurotoxiques sur le système nerveux des enfants en croissance et les fœtus ».

Puis cette même agence revient sur son affirmation un an plus tard.

En France, un document de 2015*, rédigé par l’ANMS, agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, portant sur une analyse épidémiologique sur la période de 2003 à 2014, stipule que : 

« L’étude n’a pas permis à ce jour d’établir formellement un lien entre le mercure des amalgames dentaires et les pathologies observées. »

 « Ainsi, malgré l’absence d’éléments formels de nature à remettre en cause le rapport bénéfice/risque des amalgames dentaires à base de mercure, l’Agence a réaffirmé sa volonté de voir réduire de façon importante l’utilisation des amalgames à base de mercure dans le cadre du traitement de la carie dentaire. A ce titre, l’Agence précise que les amalgames ne doivent être réservés qu’à des situations cliniques particulières pour lesquelles les autres techniques ne peuvent être utilisées »

« Le manque de données objectives et l’absence d’arguments probants ne permettent pas de statuer définitivement sur les risques neurologiques ou de sclérose en plaques, ni sur l’impact sur la fonction rénale, ni sur un éventuel rôle délétère sur la santé des enfants et des adultes, ni sur les bénéfices d’un retrait des amalgames. » 

 

*rapport complet de l’ANMS en Pdf ici :http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/f5239a084515ff2a9400469016a2922a.pdf

mercure-metaux-lourdsMercure liquide à température ambiante.

En 2007, le mercure a été classé par l’Organisation mondiale de la Santé comme étant l’une des 10 substances les plus toxiques avec l’arsenic, le plomb et l’amiante

Alors le mercure dans les dents ? Toxique? Pas toxique ?

Les défenseurs de l’amalgame au mercure disent que la dose infime du mercure dans l’amalgame n’est pas dangereuse pour la santé, que le mercure existe aussi dans notre organisme à l’état naturel, qu’il se trouve aussi dans la nature, dans les roches, dans le sol, dans l’eau, dans les plantes et dans les poissons et crustacés.

Soit ! Si la toxicité au mercure dépend de la quantité à laquelle on est exposé, que penser d’une personne qui consomme beaucoup de poissons et de crustacés, qui en plus a dans la bouche plusieurs dents obstruées par des amalgames au mercure et qui reçoit périodiquement des vaccins ? (le mercure fait office de conservateur dans le vaccin:http://www.who.int/vaccine_safety/committee/topics/thiomersal/questions/fr/).

Comment être certain que ces avis scientifiques soient objectifs et ne reposent pas sur quelques intérêts mercantiles, économiques voire même pour sauvegarder le profit personnel de quelques groupes influents?

Car si vous lisez bien tous ces avis de la communauté scientifique, quand elle se prononce sur l’absence de risque, elle s’appuie uniquement sur « l’absence de preuve d’effets défavorables pour la santé ». Encore faut-il vouloir vraiment les chercher les preuves !!!

Pour se déresponsabiliser un peu plus, elle saupoudre dans ses rapports des  « …par mesure de prudence… » « …pour les femmes enceintes et qui allaitent, éviter de poser ou déposer des amalgames dentaires au mercure… ».

Alors, le mercure dans les dents ? Toxique? Pas toxique ?

Ni vu, ni connu, je t’embrouille ! 🙂

Malheureusement ou heureusement, des preuves de personnes malades qui miraculeusement vont bien mieux lorsqu’elles se font enlever* leurs amalgames au mercure, existent (*opération très encadrée par un accompagnement médical rigoureux car ce n’est pas sans risque, lorsque l’amalgame est retiré, il y a évaporation du mercure dans l’air)

C’est le cas de Françoise Combayrac, qui témoigne de son parcours dans son livre : « Vérité sur les maladies émergentes »francoise-combayrac

Pendant 9 ans, Françoise a souffert de différents maux, invalidants, dont le corps médical ne trouvait pas la cause. Elle consulta divers spécialistes en vain, toutes les analyses qu’on lui prescrivait ne donnaient aucun résultat significatif, tout était normal. Le milieu médical lui dit qu’il faut qu’elle s’accommode de ses maux incurables. Ou encore, que ses douleurs et malaises sont dans sa tête, qu’elle a davantage besoin de voir un psychanalyste.

Jusqu’au jour où elle rencontra un médecin plus curieux qui ne s’est pas satisfait des réponses reçues jusqu’ici. Après maintes recherches, il finit par diagnostiquer la cause des  maux de Françoise. Et Françoise découvre alors l’ampleur de la désinformation médicale.

Des moyens existent réellement pour comprendre et guérir des pathologies prétendument insoignables. Mais les autorités médicales cachent certaines données scientifiques qui permettent d’établir un diagnostic et de soigner des malades prétendus incurables.

Ce médecin courageux s’appelait Jean-Jacques Melet.

Il était médecin épidémiologiste dans l’Hérault. J’emploie l’imparfait car malheureusement son courage l’a mené au suicide à 58 ans, suite à l’acharnement du milieu médical à son encontre, à des manœuvres d’intimidation, au vu des révélations qu’il n’a cessé de produire. Pendant 10 ans, seul contre tous, il n’a cessé d’alerter sur l’intoxication provoqué par le mercure des amalgames dentaires, étayée par ses travaux de scientifique. Il mit au point aussi des protocoles de désintoxication (non validés par la faculté de médecine à ce jour) dont bénéficia Françoise Combayrac pour sa pleine guérison.

Le docteur Jean-Jacques Melet, militant-chercheur-thérapeute-lanceur d’alerte, avait créé en 1998, l’association NAMD (Non au Mercure Dentaire) avec des patients dont la santé s’était améliorée après dépollution du mercure.

Pdf à télécharger : Toxicité du mercure, quels risques pour la santé et l’environnement, quels enjeux financiers par la Professeur Agrégée Marie Grosman et le Dr Jean Jacques Melet: http://www.hyperactif.net/images/PDE_Le_mercure_des_amalgames_dentaires_Melet_JJ.pdf

L’association NAMD existe toujours:  http://www.non-au-mercure-dentaire.org/

Le livre de Françoise Cambayrac a été écrit en hommage à ce médecin et pour divulguer toutes les informations et les données scientifiques que l’on ne trouve nul par ailleurs,  données qu’elle a pu recueillir, grâce aussi aux recherches du docteur Melet, en réunissant les preuves scientifiques restées dans l’ombre jusqu’ici qui attestent des possibilités de guérison pour des maladies prétendues incurables (fatigue chronique, fibromyalgie, dépression, sclérose en plaque, autisme etc…)

Documenté de témoignages de nombreux patients qui sont sortis de la maladie après dépôt de leurs amalgames au mercure et détoxication, ce livre apporte aussi des solutions de prévention.

Alors que faire quand on a des amalgames au mercure ?

microscope

Par un diagnostic précis auprès d’un professionnel de santé, contrôler par analyse d’abord si l’organisme est surchargé en mercure.

Suivant les résultats, et la santé du patient, il sera décidé si oui ou non, les amalgames doivent être retirés.

Ce procédé doit être pratiqué sous l’accompagnement surveillé et la supervision cadré de spécialistes (médecins et dentistes) qui connaissent les protocoles du docteur Melet, car il est nécessaire de suivre ensuite une chélation des métaux lourds (afin que l’organisme évacue le mercure par les urines).

Dans tous les cas, si vous devez vous faire obstruer une dent, éviter la pose d’amalgame au mercure (amalgame de couleur gris).

Privilégiez l’amalgame en résine ou porcelaine, à voir avec votre dentiste, car les qualités diffèrent d’un composite à l’autre (amalgame de couleur blanc)

 

LA SANTÉ N’A PAS DE PRIX!

Malheureusement si, et le prix d’une obturation de dent n’est pas équitable pour tout le monde.

L’amalgame sans mercure est plus cher donc beaucoup moins remboursé par la caisse d’assurance maladie. (ben oui, les fauchés ont le choix de s’empoisonner 🙂 )

La CMU (couverture maladie universelle) ne prend pas en charge la totalité des frais. Si vous en bénéficiez, il vous en coutera au minimum 300€ de votre poche pour une dent à obstruer sans mercure.

Alors, peut-on dire qu’on a le choix pour soigner correctement nos dents ?

information

Être informé des risques est primordial, être informé d’une réalité que certains décideurs veulent nous cacher devrait être à la portée de tous, afin que nous puissions nous rendre responsable de notre santé.

Avant tout, la prévention est la meilleure façon de préserver sa santé.

Je vous livre un moyen naturel pour évacuer quotidiennement les métaux lourds, dont le mercure, que nous continuons à absorber sans le savoir (provenant de la nourriture, de l’eau, de l’air).

Faites des cures de spiruline ou de chlorelle. Ces micro-algues ont de grandes capacités de chélation(désintoxiquent l’organisme).

Algue spiruline

spiruline

 

 

 

 

 

 

chlorelle

                                                                   Algue Chlorelle

 

chlorelle-comprimes

Comprimés de Chlorelle

 


 

 

 

spiruline_comprimes

Comprimés de spiruline

Choisissez de préférence les micro-algues issues de cultures françaises, contrôlées (éviter la spiruline et la chlorelle  cultivées au Japon, irradiées par l’accident nucléaire de Fukushima, et celles vendues peu chers, signe évident d’une culture au rabais donc non biologique, sources de contamination.)

Prendre ces micro-algues éloignées de la prise de médicaments, de pilules contraceptives et de supplémentation en fer, en zinc, sous peine d’annuler les effets de ces derniers.

Si vous êtes sous anticoagulant, ne prenez pas de spiruline, ni de chlorelle car elles sont très riches en vitamine K (demandez conseil auprès de votre médecin)

Féra du lac

Vous pouvez saupoudrer en fin de cuisson (pour éviter de la chauffer) de la spiruline en poudre sur vos poissons cuisinés. Cela permet d’absorber le mercure contenu malheureusement maintenant dans tous les poissons, surtout les gros poissons. Les petits poissons comme les sardines et les maquereaux ne sont pas contaminés.

spiruline-en-poudre                                                                                                           Spiruline en poudre

 

Vous pouvez aussi boire de LA BOISSON DE KOMBUCHA.

kombucha

 

 à raison d’1 verre à jeun le matin et 1 verre après chaque repas.

J’ai parlé des bienfaits de cette boisson dans un précédent article, vous pouvez retrouver l’article et la recette  ici :https://colibrijoyeux.wordpress.com/2016/01/12/la-boisson-de-kombucha/

Si vous ne voulez pas vous lancer dans sa fabrication vous pouvez trouver cette boisson en  magasin bio, ou vous la procurer en fabrication « maison » en contactant notre association par mail à cette adresse colibrijoyeux@universitenomadedelamourveritesolairedelevolutioninfinie.fr

Sortir de l’ignorance, du mensonge, de la fatalité est aussi important pour préserver son Bien-Être et sa santé.

Se poser des questions, aller à l’information, vérifier ces informations, nourrissent notre discernement et notre capacité à être responsable et non victime de ce que nous vivons.

 

Croquez  la Vie…en pleine conscience.dent-souriante

 

 

 

 

                                                                                  

Fée

                                                                                       Marielle

 

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et l’UNIVERSITE NOMADE DE LA.V.S.D.LE.I. https://colibrijoyeux.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s