9-9-9 SOIT LE 9 SEPTEMBRE 2016

9-9-9 SOIT LE 9 SEPTEMBRE 2016

Par Jacqueline Boilot

Source:http://www.jacquelineboilot.com

L’Astrologie n’est pas de la voyance.

Vous le savez, l’astrologie telle que je la pratique, ne peut que donner du sens à ce qui arrive ; elle n’indique que des carrefours. Mais c’est NOUS, et seulement NOUS qui sommes à ce carrefour et décidons de la route à prendre, même si l’Humanité traîne derrière elle un karma lourd de dictatures, de destruction, de guerres de religion, ….

Changement de mentalité, nouvelle vision d’une conscience supérieure, tout cela est à l’ordre du jour. Mais personne à ce jour, ne peut dire si l’Humanité saura franchir le cap ou pas.

L’Aventure est passionnante. Et c’est nous qui avons choisi d’y participer en nous incarnant dans cette période si riche de l’Histoire.

Si nous tous, les bougies du monde, nous le voulions, nous pourrions forger un bel équilibre en devenant le creuset d’une Humanité inédite.    

 Je vous ai déjà cité cette jolie phrase de Christian Bobin :

« Il faut attendre que le noir s’installe pour que les étoiles apparaissent ».

 Bien à vous et cordialement à tous.

Jacqueline    

 

ciel-etoile

9 septembre 2016 : Jupiter rentre en Balance

… pour 13 mois environ, jusqu’en octobre 2017.

Jupiter, c’est la participation sociale. C’est le professeur. En éducation morale, sociale ou religieuse. Un peu formaté quand même, Jupiter, par les croyances et les credo hérités  de notre culture et de notre éducation !

Son transit d’un an en Balance est un virage important qui marque la fin de l’hémicycle personnel : en Balance, on rentre chez les autres. Premier signe de l’hémicycle collectif.

Avec Jupiter en Balance, on commence à s’intéresser aux autres et à l’Autre, à la vie relationnelle, on a envie de partager les joies et les difficultés de ses partenaires ou de ses collaborateurs.

Mais vous le savez, Jupiter grossit tout, les bonnes herbes, mais aussi les mauvaises !

Positivement, on va apprendre le dialogue et la diplomatie, le calme et la sérénité, le compromis, le respect et l’écoute de l’Autre, la conciliation et la médiation, tout ce qui va nous faire accepter une autre vérité sociale. Et comme on est chez Vénus, la place sera donnée aussi aux Arts, à la culture et à l’esthétique.

L’autre revers de la médaille, le côté Ombre, ce sera l’accentuation de tout ce qui sépare, l’égocentrisme outrancier, l’injustice et l’hostilité vis-à-vis des autres.

On n’est pas encore arrivé chez le Scorpion qui demandera une réelle expansion de conscience et un partage authentique.

Sur un plan personnel,

c’est dans la vie relationnelle que Jupiter aura envie d’apporter un certain raffinement, dans un espace agréable, confortable, entouré de belles choses, de couleurs nuancées, en demi-teintes.

Avec ce Jupiter céleste, en bon aspect avec le thème natal, le dialogue se fondera sur des affinités mutuelles, dans un désir de s’associer ou de participer à la vie sociale ; il évitera autant que possible les tensions, les passions, les crises.

Dans les aspects plus dissonants, Jupiter demandera d’opérer des changements ; avec l’Autre, avec les autres, associés ou collaborateurs ; pour plus d’équilibre, ou de sagesse ou de justice.

Mais … avec les aspects planétaires qui se feront dans l’année qui vient, des aspects surtout dissonants, avec les trans-saturniennes, et plus spécialement Uranus et Pluton en signes cardinaux, donc porteurs d’initiatives, il y a une étape à franchir :

* avec Uranus et son électricité, on aura envie souvent de tout envoyer promener ! …L’énergie en place (Balance et Bélier) est une énergie cardinale qui donnera l’envie de s’affirmer, donc de rompre avec un certain passé pour aller vers un Renouveau  –  Le 3ème décan des signes cardinaux (Bélier et Balance bien sûr, mais aussi Cancer et Capricorne)  sera plus concerné.

* avec Pluton qui cherche à porter les Ombres au jour, il faudra  quitter une certaine Persona jupitérienne forgée par la culture et une mentalité socio-économique. Cette fois, c’est la recherche de « pouvoir » à tout prix qui sera au centre des préoccupations. Zeus et Thanatos se donnent la main pour faire régner leur loi ! Et dans un carré qui met en jeu le manque du « Surmoi »,  ce sont les moyens employés, frauduleux ou répréhensibles, qui seront l’Ombre de l’aspect. Comment utiliser ce pouvoir ? … Que tenter pour forcer le pouvoir ? … avec toute l’ironie cocasse du moment quand on assiste déjà  en France aux « prémices » des futures élections présidentielles !

C’est en utilisant tout le talent de la Balance qu’il sera possible d’essayer de canaliser ses énergies avec calme et sérénité, et de faire en sorte que cette crise individuelle puisse  positivement, déboucher sur une mutation de conscience sociale.

Saturne est en exaltation dans le signe ; par chance, il apporte son soutien toute l’année. Puissent les deux planètes sociales nous permettre de trouver le bon ton, malgré notre société malade, pour laisser la place à un équilibre personnel, basé sur une harmonie de ses liens sociaux (Balance) – sur l’Art et la créativité (Vénus maître de la Balance) – et sur une construction de nouvelles valeurs sociales (Saturne).

Ensemble,  ils peuvent aider à concrétiser vraiment, ou à consolider une action entreprise depuis quelques années, en nous aidant non seulement à dépasser une situation difficile, mais aussi à ouvrir une voie innovante qui rencontrera son plein essor à partir de 2021.

Sur un plan collectif,

on ne peut parler de l’équilibre et de l’harmonie d’un Jupiter en Balance sans voir le dialogue qu’il fait avec Saturne et les planètes trans-personnelles !

Et pendant ce séjour en Balance tellement désireux d’harmonie, il est dissonant à toutes les planètes lentes :

Jupiter va d’abord rencontrer Neptune dès le 23 octobre

ce sera en quinconce décroissant d’octobre 2016 à l’été prochain

(Je rappelle que c’est un cycle qui gouverne la France) :

or l’aspect décroissant du quinconce appelle une remise en question, dans un besoin d’épuration, de régénération, et de métamorphose, dans un élargissement de la conscience (Neptune) propre à laisser tomber un vieux style de Vie et de modes socioculturels.

Comme c’est un aspect décroissant, il s’agit d’une mise au point provoquée par un réajustement obligatoire résultant d’un dysfonctionnement antérieur, d’une inadéquation entre deux pôles, qu’on a reçue en pleine conscience lors de l’opposition de septembre 2015, et qu’il s’agit aujourd’hui de corriger avant le prochain départ du cycle qui se fera en avril 2022. Mais c’est encore fragile et il faudra tout ce temps pour tenter d’élaborer un « nouveau vivre ensemble ».

Et comme c’est la planète rapide qui fait l’aspect, c’est Jupiter, planète des valeurs sociales, qui demande à dialoguer avec Neptune, planète du rêve certes, mais aussi des idéaux, puisqu’il est en Poissons.

Ce cycle est présent dans la carte de la 5ème République (France) ; la dissonance de 2015 a pointé le doigt sur des faux-pas, et sur des inadaptations qui obligent à une reconversion du moteur social.

Encore une fois, il ne peut pas y avoir de « prédiction » ; c’est juste une opportunité que nous offre le ciel planétaire à une échelle mondiale … Si des millions d’individus ont bien ressenti un appel pour une Vie planétaire nouvelle,  un nombre bien plus important à ce jour n’est pas du tout prêt à laisser tomber de vieux murs  qui ont fait leur fortune.

Il rencontre ensuite Pluton, dès le 24 novembre

ce sera en carré décroissant de la mi-novembre 2016 au milieu de l’été 2017 qui appelle à une nouvelle conception de la fonction politique dans ses fondements. Le désaccord entre les deux est profond, du fait de ce carré qui exige un effort pour rompre avec une attache à un passé révolu.

2017 sera à coup sûr une effervescence politico-diplomatique … Verrons-nous Jupiter mettre un frein à la ploutocratie plutonienne ? Ou bien Pluton voudra-t-il encore renverser des institutions ou des structures sur lesquelles s’est construite notre société ?

Le carré décroissant nous oblige à revoir en conscience une situation qui oblige à une réorientation. Conflit entre Zeus et Thanatos, on l’a vu plus haut. Chacun veut faire régner sa loi, et aucun ne veut céder devant l’autre. Forcément on assistera au mieux à bien des lourdeurs administratives, au pire à des manœuvres de manipulations plus ou moins illégales (avec Jupiter et Pluton dissonants, on peut se trouver devant des réseaux d’influences)

Mais en même temps, le lâcher-prise qui sera nécessaire pour apaiser les tensions, peut être une clé ouvrant sur le nouvel espace d’un bonheur social qui ne serait plus conditionné par une société de consommation complètement formatée et emprisonnée  dans un carcan du tout-profit. Un rêve réalisable ou bien une utopie ?

N’est-il pas temps d’abandonner nos vieux habits de Persona « bien comme il faut » d’un autre temps, et de laisser la place à un nouveau type d’épanouissement de l’Homme relié à une conscience planétaire, et un peu plus à la Nature. C’est tout le questionnement de ce cycle Jupiter Pluton qui a commencé en décembre 2007 et se terminera en 2020.

Ce sera ensuite Uranus, à partir du 26 décembre,

en opposition ; et là, ce sera beaucoup plus longtemps, de la fin décembre à octobre 2017 (passant donc aussi par l’élection présidentielle en France) qui reflète complètement le regard différent que nous avons à porter sur la qualité de notre Vie et la prise de conscience rendue nécessaire face à la pollution qui nous guette à tous les niveaux  (physique autant que psychique) : nouvelle tendance à une transformation sociale, culturelle, religieuse et spirituelle qui commence dans le monde.

Il faut bien voir les deux acteurs en jeu :

* d’un côté Jupiter en Balance, le signe aux plateaux qu’il faut équilibrer, et qui voudrait bien  mettre de la justice et de la justesse autour de lui

* et Uranus en Bélier qui incite, lui,  à la rébellion.

Zeus et Prométhée …. Ils se sont déjà affrontés il y a bien longtemps. Et Prométhée pour avoir voulu braver le dieu des dieux, et voler le Feu sacré pour le redistribuer aux hommes, s’est retrouvé attaché à un rocher sur le mont Caucase, un aigle venant chaque nuit lui dévorer le foie.

Jupiter et Uranus, ce sont deux mondes qui ne peuvent pas cohabiter, qui se regardent frontalement …. Bélier et Balance   …. Le monde du JE et le monde du NOUS  … Nouvelle tolérance dans les rapports basée sur le respect aux autres. On peut rêver, n’est-ce pas ! … Ou bien, comme tenté par l’aventure prométhéenne, tendance mégalomaniaque qui fausse la juste appréciation de la réalité, et entraîne à des spéculations malheureuses, devenant ainsi l’artisan de son propre malheur ?

Pour terminer sur une note positive :

Une fois encore, Vénus maîtrisant la Balance, n’y aurait-il pas un moment opportun pour faire une place au domaine artistique ! De nouveaux talents (Uranus), ou une nouvelle facette des talents existant déjà, et malgré les restrictions budgétaires du contexte économique ! …

Conclusion

Il est possible de positiver en saisissant au vol ce transit de Jupiter qui recherche un certain équilibre. Ce sont les planètes rapides qui donneront régulièrement le tonus nécessaire pour éviter à la Balance de créer un déséquilibre de ses plateaux, et permettre de s’éveiller à de nouveaux horizons. Pour un nouveau genre de participation sociale. Et c’est un changement qui a été initialisé il y a 16 ans, en 2000  (départ du cycle).

Vous avez tous conscience que la crise est partout. Récession. Chômage. Pétrole. Pouvoir d’achat. Les avertissements ont été nombreux pour nous dire que nous allons dans le mur. Le leitmotiv : pour avoir une bonne estime de soi, il faut en avoir toujours plus.

Si je peux dépenser, je me sens bien, je suis bien … Et l’EGO est content. Mais l’EGO est devenu pathologique. Et nous vivons un long voyage de pertes successives.

La crise est économique.  Gaspillage d’enfants gâtés. Et on a peur, forcément. Pour son travail. Pour sa retraite. Pour ses enfants.

Pourtant il faudra peut-être apprendre à perdre un peu, ou bien apprendre à renoncer à des choses qu’on ne pourra pas garder pour soi seul. Donc apprendre à partager pour pouvoir tout garder. On est sur le pont qui nous mène à l’Ere du Verseau.

La crise est sociale et démocratique, avec une cassure de plus en plus profonde qui s’installe entre le politique et l’administré d’une part, et une vitesse de transformations technologiques d’autre part, qui fait qu’une certaine génération se trouve complètement dépassée. Avec un besoin de faire une pause, loin du rythme qui est demandé à beaucoup d’entre nous, sous le poids incessant des contraintes sociales de plus en plus lourdes.

La crise est financière et atteint des sommets vertigineux de déséquilibre. Avec des spéculations qui n’ont plus rien à voir avec l’économie réelle. Avec des produits financiers virtuels auxquels on ne comprend plus rien si l’on n’est pas un spécialiste de la finance.

La crise est énergétique, climatique et écologique ; tempêtes, tsunamis, inondations et cyclones, incendies, …. C’est la Terre elle-même qui nous envoie un SOS. Dans la baie de Sydney, les coraux sont en train de blanchir. L’acidité des océans est en train de changer. La pollution est exacerbée. La surconsommation est partout ; pour une recherche de profit, c’est la pêche intensive qui détruit la faune partout dans les océans. La liste est longue ….

La crise est psychologique et spirituelle ; on craque, c’est la dépression ou le burn out pour les plus fragiles.

Et pourtant ….

Jupiter sera soutenu par Saturne quasiment jusqu’à l’automne prochain. Et c’est forcément important : Jupiter maîtrise le Sagittaire où est Saturne en ce moment. Donc Saturne est chez Jupiter. Et Jupiter est chez Saturne (en exaltation en Balance) : réception mutuelle qui renforce l’aspect harmonieux.

Par quintile d’abord, par sextile ensuite.

Saturne apporte un côté concret aux choses : des opportunités peuvent donc s’ouvrir, avec des bases solides, du respect et de la confiance dans les règles. Petit à petit les priorités changent. Et les voiles tombent.

Sans oublier que le mot de la Balance, c’est  UNION.

Union dans une alliance relationnelle.

Union dans la négociation.

Et donc co-opération.

Certes, le maintien de la Paix dans le monde sera difficile encore malgré ce parfum qui flottera dans l’air ; Uranus et Pluton n’écouteront pas vraiment les appels de Jupiter pendant ces 13 mois qui viennent. On voudra, oui …. On voudra se libérer de vieux schémas étriqués. On voudra remettre de l’ordre et changer son regard. Et certains, c’est vrai, sont déjà tournés vers le Grand Rendez-Vous de 2020 qui précèdera l’entrée de Pluton en Verseau en 2024 et l’entrée de Neptune en Bélier en 2025 … Mais ce n’est pas suffisant.

Il nous faut retourner à l’essentiel, trouver du sens à ce qui nous arrive. Se remettre à vivre ensemble et partager, dans le respect de son voisin. Ce n’est pas gagné.

Et si la crise ne dure pas assez longtemps, on n’y arrivera pas !

Jacqueline Boilot 

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et l’UNIVERSITE NOMADE DE LA.V.S.D.LE.I. https://colibrijoyeux.wordpress.com/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s