La conjonction Mars Saturne du 24 août 2016

La conjonction Mars Saturne du 24 août 2016

Héros mythologie

Source: http://www.jacquelineboilot.com/

« Tous les deux ans, le Guerrier retrouve Saturne dans une régularité qui fait que la rencontre se fait chaque fois dans un signe différent :

18 juin 2006 à 9° Lion, en Feu

10 juillet 2008  à 5° Vierge, en Terre

31 juillet 2010  à 1° Balance, en Air

15 août 2012 à 25° Balance encore une fois

25 août 2014 à 18° Scorpion, en Eau

24 août 2016 à 10° Sagittaire, en Feu

2 avril 2018 à 9° Capricorne, en Terre

31 mars 2020  à 1° Verseau, en Air

 

Mars dans la mythologie, c’est le héros qui est capable de se mettre au service de son roi. Entreprenant, courageux, avide d’expériences, sexuelles ou autres, plus simplement exerçant sa libido au sens jungien (donc son énergie), il nous permet de réagir à toute agression, qu’elle soit réelle ou potentielle. Il est au service du Soleil

Ainsi chargé des émotions que la Lune a tissées et de son ressenti, imprégné de nos idées (Mercure) et de nos valeurs (Vénus), il va s’exprimer par l’action. Il est l’action. Il est le Guerrier qui impose notre personnalité. Tantôt, ce sera relié à la rage, celle qui permet d’attaquer quand on se sent acculé, tantôt ce sera relié à la peur.

 

Et justement, dans cette union avec Saturne, il y a beaucoup de complexité. C’est à la fois l’élan et la retenue. On appuie en même temps sur le frein et sur l’accélérateur. Mars veut agir vite, alors que Saturne construit solidement, et avec lenteur. En voulant agir, Mars peut se sentir bloqué par le cadre saturnien et avoir l’impression que Saturne veut le contrecarrer. Ça se passe en fonction du signe et pour chacun dans la maison natale où se fait la conjonction.

 

Dans une astrologie traditionnelle, Saturne (dans sa forme de loi et de rigueur) serait censé le retenir. Alors forcément, la frustration ne peut qu’entraîner des mouvements d’humeur et  d’énervements. On a souvent vu des violences éclater lors d’une telle conjonction, une violence contenue par trop de frustrations et de rancœurs bloquées qui éclatent en rages qui pourraient n’être que le reflet de Blessures inconscientes non guéries.

 

Mais … Mais … si l’on prend en conscience cet aspect, on peut aussi penser qu’on assiste là à l’initialisation d’une expression personnelle centrée sur une idée saturnienne plus claire, plus définie, plus structurée.

J’aime bien l’image que Rudhyar nous a donnée de cet aspect : Saturne étant une gaine qui enveloppe une semence (Mars). On pense au bourgeon qui va éclater au printemps. Si la gaine est trop tendue, l’explosion peut être brutale et faire des dégâts. Tout est question d’équilibre.

Et c’est le libre-arbitre de chacun.

Exploser dans une colère et une rage qu’on appelle « respect de soi » et qu’on déguise ainsi pour se donner de bonnes excuses, est-ce vraiment la solution ? … ainsi la liberté nous est donnée de prendre un chemin qui ne mène à rien de positif, ou bien de canaliser une toute nouvelle énergie, dans une action réfléchie.

 

Il y a deux ans, la conjonction s’est faite en Scorpion dans une énergie de transformation, avec Mars en domicile, donc théoriquement plus fort. Saturne en jouant son rôle de Surmoi, pouvait certes lui imposer un équilibre de self-control, mais aussi exacerber la colère et la frustration dans des mouvements d’humeur pas toujours contrôlables. Et ceci d’autant plus que la conjonction était à la base d’un sextile formant un Yod pointant sur Uranus/Nœud Sud. La toile de fond était le carré Uranus/Pluton, et les tensions étaient extrêmes un peu partout, en Ukraine, en Israël, en Centre-Afrique, en Irak, en Syrie, …

 

Cette année, la conjonction se fait à 9° 51 du Sagittaire

Elle touche tous ceux qui ont un point important autour du 10° de la Croix mutable, 10° du Sagittaire ou des Gémeaux, 10° de la Vierge ou des Poissons  (et ceci d’autant plus que la prochaine éclipse Nœud Nord se fait à 9° de la Vierge)

 

Le degré sabian nous dit :

« Une représentation théâtrale de la déesse blonde de l’opportunité »

Dominante : valeur de l’ambition dans la vie sociale et des risques financiers. Valeur des efforts de la société pour dramatiser la grandeur de ce qui est offert à un être ambitieux.

La civilisation en tant que processus, requiert l’incitation des individus à utiliser leurs énergies vitales pour la poursuite de réalisations qui certes nourrissent l’ambition et la cupidité, mais engendrent aussi des formes variées de ce qu’on appelle « le progrès »

 

Les deux planètes se retrouvent donc en Sagittaire. Dans un signe de Feu Mutable. L’énergie est forte et positivement nous enseigne l’art du « vivre ensemble ». …Mais mal canalisée, elle renvoie au fanatisme, à la certitude de détenir la vérité et peut donc provoquer toujours des tensions.

… Une énergie à mettre en relation avec l’entrée prochaine de Jupiter en Balance qui va nous demander de développer le sens de l’harmonie et de l’équilibre, le compromis, le dialogue, la Beauté (on est chez Vénus) mais dont le défi sera d’éviter les clivages qui pourront apparaître de plus en plus dans les deux années qui viennent ; un Jupiter en Balance dont le principal enjeu sera de retrouver un équilibre alors que la violence monte toujours, une violence archaïque qui surgit de la profondeur d’un monde qui se refuse à regarder son Ombre, un monde dont l’inconscient est de plus en plus malade, et dont les alertes de crise, qu’elle soit relationnelle, sociale, démocratique, écologique, psychologique ou spirituelle, devraient réellement nous engager vers cette mutation de conscience voulue par l’Univers..

 

Avec ce nouveau cycle Mars/Saturne

Sur un plan personnel,

c’est bel et bien un poids lourd social et relationnel qu’il faut transformer, appuyé par l’entrée de Jupiter en Balance. Une porte qu’il faut ouvrir ou fermer.

Va-t-on être stoppé dans son élan ? …. Sera-t-on confronté à un nouveau pas à franchir ? … Va-t-on sentir une colère rentrée en même temps qu’une impuissance passagère ? …. Va-t-on la laisser exploser ? ou bien réussira-t-on à rester calmes ? …. Ou encore saura-t-on relever le défi, prendre les choses en main et démarrer un nouveau projet avec la rigueur et la conviction nécessaires ? ….

 

Comme les vagues de l’océan, les émotions vont et viennent …

Quand on aborde nos problèmes quels qu’ils soient, avec trop d’émotions, il est difficile de les résoudre, car le jugement est obscurci.  Imaginons qu’on circule dans un labyrinthe fait de murs qui prennent feu  … Notre but est d’en sortir.  Mais si les émotions sont trop fortes, la tâche est difficile. Il vaut peut-être mieux s’arrêter un moment, et analyser la situation calmement ….   Une chance, Mercure commence sa prochaine rétrogradation !

 

Sur un plan plus collectif,

La situation n’a guère évolué depuis le cycle précédent qui avait démarré en Scorpion et demandait pourtant une totale métamorphose.

De nouvelles entreprises sociales peuvent germer pour qu’une nouvelle Lumière s’installe sur la Terre …. Oui, mais la société étant ce qu’elle est, la peur et le ressentiment, la susceptibilité parfois, l’impuissance et la colère rentrée sont de bien mauvaises conseillères. La violence explosera encore, une violence pulsionnelle qui pourrait venir d’un monde qui ne veut pas regarder son ombre. Depuis des mois déjà, le ciel planétaire nous alerte, de plus en plus lourd à porter.  Les deux planètes sont dans l’orbe de leur conjonction depuis un moment.

 

Surprenant ….. mais il est évident qu’il n’y a pas de hasard :

Il y a exactement 444 ans, ce même jour, un 24 août, en France, le tocsin de l’église de Saint-Germain l’Auxerrois donnait le signal de l’une des pages les plus sanglantes de l’Histoire : la Saint Barthélémy et le massacre de milliers de protestants, après trois années de guerres civiles entre catholiques et protestants.

Cette année-là, les récoltes avaient été mauvaises. La hausse des prix et le luxe déployé par les gens de la Cour, avaient démultiplié les colères.

 

Ce jour-là, dans le ciel planétaire, il y avait une conjonction Mars/Saturne … »

 

Copyright Jacqueline Boilot  –   le 23 août 2016

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et l’UNIVERSITE NOMADE DE LA.V.S.D.LE.I. https://colibrijoyeux.wordpress.com/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s