La Pleine Lune du 20 juin 2016

La Pleine Lune du 20 juin 2016

J’ai le plaisir de partager le message de Jacqueline Boilot Site : http://www.jacquelineboilot.com/ 

concernant cette pleine lune qui s’en vient.

pleine-lune-

Que ce message vous permette de vivre le mieux possible les « pas-sages » que les astres nous invitent à prendre pour que nos transformations intérieures, nécessaires, aboutissent aux changements dont nous avons besoin pour modeler en conscience le Nouveau Monde.

Fée

 

 

 

                 Marielle

 

« Cette Pleine Lune se fait pour la seconde fois consécutive dans l’axe Sagittaire / Gémeaux mais cette fois sur le dernier degré, à 29° 32

Pour la Lune, le 30ème degré sabian du Sagittaire nous dit :

« Le Pape bénit la foule des croyants »

Dominante : Besoin de rendre hommage aux valeurs traditionnelles de la Communauté Invisible de l’esprit.

Pour le Soleil, le 30ème degré sabian des Gémeaux nous dit :

« Une parade de beautés qui se baignent (ou défilent) sur la plage devant une foule »

Dominante : la beauté physique comme symbole de supériorité biologique et sociale. Avec l’ambition de jouer un rôle spécial dans son milieu.

L’intégration concrète de très nombreux êtres humains dans une institution religieuse  ancienne, reflète une communauté spirituelle bâtie siècle après siècle. Ce symbole dit la reconnaissance émue et sincère d’une autorité donnant à un idéal collectif une réalité concrète et personnelle.

Dans la scène très américaine du symbole du Soleil, on trouve un processus ancien qui opère à plusieurs niveaux ; la société bâtit des standards culturels sociaux, et récompense par le prestige et la fierté celui qui s’y réfère physiquement et mentalement. Cela génère le désir d’amener les images sociales à une manifestation qu’on suppose « la plus parfaite et concrète ».

 

Une Pleine Lune le 20 juin 2016 à 11h 03 TU

(13h 03 en France)

– ascendant 21° Vierge pour Paris  –

Encore une Pleine Lune dans l’axe Sagittaire/ Gémeaux

Un axe mutable et yang

La Lune est opposée à Soleil/Vénus

Le Grand Carré Mutable est toujours présent

avec Mercure  – Jupiter  – Saturne  –  Neptune.

L’axe des Nœuds Lunaires est toujours inclus.

Mais le Grand Triangle de Terre n’est plus là

Intéressant :

l’une des pointes du Grand Carré, Neptune,

est en tri-décile avec le Soleil et avec Mars.

 

La Pleine Lune se fait sur le dernier degré de l’axe Sagittaire / Gémeaux.

Dans la nuit qui suit, le Soleil passe en Cancer  — 22h 35 en France  –  0h 35 le 21 juin en TU  –  C’est le solstice d’été, un portail énergétique puissant, qui indique le jour le plus long de l’année.

 

Vénus est déjà rentrée en Cancer, depuis le 17 juin

Le Soleil la rejoint en apportant une ambiance plus intimiste qui se place en réaction à l’énergie mutable du Grand Carré  (un clin d’œil Facebook détaillé publié le 16 juin).

 

Carré décroissant de Saturne à Neptune,

exact le 18 juin à 12° Sagittaire/Poissons qui demande une réorientation des croyances vécues de manière trop dogmatique (Sagittaire) dans une ouverture de cœur (Neptune en Poissons)  – les récents évènements tragiques montrent le long cheminement à parcourir encore (un clin d’œil détaillé publié sur Facebook le 17 juin).

 

Carré décroissant de Jupiter à Saturne,

exact pour la 3ème fois le 26 mai, mais encore actif, qui allait dans le même sens : réorienter les valeurs sociales vers d’autres perspectives qui devront préparer la nouvelle conjonction de 2020  (clin d’œil Facebook détaillé publié le 26 mai).

 

Forcément l’opposition Jupiter / Neptune se focalise sur Saturne en Sagittaire en planète Apex, comme si notre écoute intérieure voulait s’opposer à tous les signaux venant d’une Terre malade (autant sociétale/Jupiter que climatologique/spirituelle/Neptune) s’insinuant comme un rapport de force pour libérer toutes les magouilles sociales et autres, les tricheries et les criminalités organisées ; rapport de force entre des systèmes oligarchiques et des individus (pris au sens de personnes individuées) qui veulent nettoyer (Vierge) et ne plus participer à cette terrible exploitation de l’homme par l’homme dans une société qui n’a plus que l’argent comme valeur.

 

Mercure vient fermer ce Grand Carré,

en Gémeaux, maître chez lui,  carré à Jupiter, opposé à Saturne, carré à Neptune.

L’atmosphère est lourde avec des difficultés de dialogue et de communication qui peuvent venir de fortes illusions d’optique.

Toutes ces dissonances demandent d’avoir le courage d’avancer même si les vents sont contraires. Mais Saturne nous met face à nos peurs de nous prendre en charge, et de nous autoriser à enfourcher notre cheval (Sagittaire) pour galoper sur un espace vierge plus conforme à nos aspirations réelles.

 

Je ne voudrais pas qu’on s’attache à un fatalisme inéluctable : certes, il y a beaucoup de carrés dans cette carte. Mais comme l’a très bien expliqué Dane Rudhyar, le père de l’astrologie humaniste, le carré est un virage à prendre. Imaginez une voiture sur la route qui doit négocier un virage à angle droit  (90° = carré) ; son conducteur a une DECISION à prendre (sens du carré) :

il peut certes laisser sa voiture sur sa lancée, sans réellement la conduire, et dans ce cas, la force centrifuge entraînera la voiture hors de la route. Elle ira obligatoirement au clash.

Seulement voilà … tout conducteur censé sait que dans une telle situation, il doit amorcer le tournant, tourner son volant pour maîtriser la situation … et continuer sa route dans de bonnes conditions.

Pourquoi sait-on faire pour sa voiture et pas toujours pour sa propre vie ?

 

A quoi peut-on donc se raccrocher dans cette carte pour permettre de prendre le virage dans de bonnes conditions ?

 

D’abord le trigone Jupiter / Pluton,

qui sera exact le 26/27 juin pour la 3ème fois, à 17° Vierge/Capricorne.

C’est un trigone décroissant porteur d’une philosophie nouvelle, qui peut nous permettre d’être complètement ouvert au changement de perspectives en relation avec les sociétés du  monde entier. Ce trigone décroissant permet de mettre en place les options qui vont conduire au prochain carré décroissant qui va commencer dès la fin novembre et qui nous conduira jusqu’à l’été 2017, dans une restructuration complète ; c’est maintenant que l’on peut s’organiser et aménager ce qui doit l’être pour être prêt à partir de l’automne.

C’est un aspect capital qui permet d’activer un projet qu’on a pu commencer à mettre en place en 2007 au moment du départ du cycle, qui a connu bien des hauts et des bas, mais qui peut ouvrir une nouvelle porte, dans une nouvelle vision qui permet d’imaginer une nouvelle forme de participation sociale, personnelle ou spirituelle : ce que le quintile de Vénus à Uranus, exact le 22 juin, stimule en inspirant de belles idées créatrices tant sur le plan de la sphère intime  que sur celui des perceptions subtiles.

 

Jupiter est sorti de sa rétrogradation depuis le 9 mai et peut maintenant élargir son champ de vision, reconsidérer des idéaux qu’on avait peut-être sous-estimés, et permettre d’adopter une nouvelle attitude plus en cohérence avec sa propre Evolution.

 

De plus Jupiter est conjoint très étroit au Nœud Nord.

C’est une conjonction qui dure depuis le début de l’année.  C’est important de voir dans quelle maison natale ça se fait  — 16° Vierge  — pour connaître le secteur de la vie impacté (avec une opportunité d’y donner une nouvelle expansion). Réfléchir aussi sur le fait que, s’il y a eu des freins et des blocages dans ce secteur où Jupiter a rétrogradé entre janvier et début mai, c’est pour faire comprendre que des mises au point étaient nécessaires.  C’est maintenant qu’on peut commencer à en récolter les fruits SI on a fait les mises au point.

 

Le second quinconce quasi exact de Mars à Uranus

peut nous indiquer ce qui ne va pas. Il y a certes de l’anxiété, mais aussi une occasion de ne pas se laisser emporter par le doute et la pression d’une organisation ou d’une planification trop pointilleuse (spécialité de Jupiter en Vierge)

 

C’est le 29 juin que Mars redeviendra direct à son tour,

pour libérer justement les charges émotionnelles trop lourdes qui nous encombraient.

La vapeur saute …. Pour des mouvements de société qui risquent encore de s’accentuer ? …. Pour un trop-plein qui doit s’évacuer ? …. Pour un départ vers un Au-delà qu’on veut faire en conscience et en lumière ? …. Pour une mise au point affective après la conjonction supérieure Soleil/Vénus qui accompagnait la Nouvelle Lune du 6 juin et nous interrogeait sur la valeur donnée à l’Autre ? ….  Pour l’aboutissement d’un travail auquel on a tout donné ? ….

 

Et puis, à partir de Neptune, deux 108° en direction du Soleil et de Mars

Des aspects d’énergie spirituelle à canaliser.

Appelés tri-déciles si l’on considère trois fois 36° : ce sont des aspects qui expriment une émotion intense produite par une énergie qu’il faut savoir canaliser.

Positivement, on les retrouve chez des leaders, des champions, voire des athlètes qui cherchent à transcender leur énergie pour la rendre vraiment créatrice et en faire une vocation liée à la performance. Mais chez ceux dont le niveau de conscience est absent, l’énergie est mise au service d’instincts primaires aux conséquences dramatiques.

 

Deux quintiles aussi

entre Lune et Neptune, et entre Vénus et Jupiter

qui permettent de libérer ce qui est essentiel en soi et authentique, en ouvrant les yeux sur le sens de certaines destructions (notamment affectives puisque Vénus est en jeu)

 

Conclusion

20 + 6 + 2016  =  2 + 6 + 9  =  17 …. et c’est toujours l’Etoile,

cette Etoile qui semble décidément difficile à atteindre pour beaucoup.

 

Avec Saturne en Sagittaire, en aspects dissonants, le temps apparait comme une flèche lancée par un mystérieux inconnu, sur une étoile lointaine. Et les heures s’écoulent, les semaines, les années … Avec une flèche que l’on ne peut ni arrêter, ni accélérer, ni bien sûr détourner.

Alors, on fouille sa mémoire, et on replonge dans un passé qui a pu être douloureux et n’entraîner que du ressentiment si l’on y reste ; mais ça ne marche que si l’on regarde ce passé de manière positive et comme une chance de se construire en trouvant au fond de soi des forces insoupçonnées.

On peut aussi se projeter dans un futur lumineux, et rêver à une maison qu’on fera construire, à un métier qu’on aura, à cet Autre qu’on rencontrera. Mais ce n’est qu’un rêve qui reste trop souvent en décalage avec la réalité.

C’est la Sagesse qui le rappelle : il n’y a que dans « l’ici et maintenant » que l’on peut agir sur la flèche.

 

Alors peut-être décidera-t-on d’utiliser la légèreté bien connue des Gémeaux qui ont dominé le début de cette Lunaison jusqu’à aujourd’hui, pour y trouver le punch nécessaire capable de  transformer (mutable) l’énergie mentale (Mercure maître des deux Lunaisons successives) de façon à construire (Jupiter / Nœud Nord) une piste de Vie plus adaptée aux nouvelles aspirations du moment (trigones Lune/Uranus et Jupiter/Pluton)

Le Grand Carré mutable comme celui que le ciel nous offre depuis plusieurs semaines est une chance et une occasion de négocier correctement le virage et de se demander : « Pourquoi ? …. Que faut-il changer ? …. »

Carpe Diem a dit Horace il y a très longtemps …. Avec lui, cueillons le jour, cueillons l’aujourd’hui pour y boire la plénitude de l’instant. Surtout, cueillons ce « petit truc » indispensable qui nous permet d’avoir confiance en soi et de rebondir sur le meilleur de soi-même.

Copyright Jacqueline Boilot  –  ce  14 juin  2016

Site : http://www.jacquelineboilot.com/

Facebook : https://www.facebook.com/alloallomercure/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer l’auteur, la source et le site.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s